iconTop iconTop
Montarlot choeur
EGLISE SAINT MARTIN

COURCELLES-EN-BASSÉE

C’est une terre royale abandonnée par les rois mérovingiens avec les terroirs de Marolles, de Châtenay et de la Tombe, aux abbayes de Farmoutiers et de Preuilly. Privée de manoir féodal, la paroisse appartient au seigneur du fief de Changy.
Elle reste réunie à Marolles avec les maisons de Thianges, de Juvénal des Ursins et de Poisieux jusqu’au XVIIe siècle. À cette époque, la châtellerie de Marolles est démembrée et vendue. Une partie de la seigneurie de Courcelles est alors attribuée à Charles de Febvre, écuyer.

Au XVIIIe siècle, les propriétés du seigneur de Courcelles et du châtelain de Changis sont réunies sur la tête de Claude Galland, seigneur de Changis et de Châtenay et restent annexées à Châtenay jusqu’à la Révolution.
À la fin du XIXe siècle un château s’élève sur la hauteur de Montapot où est reconnu en 1878 un tumulus contenant de nombreux squelettes et des ornements gallo-romains.

Source : wikipédia

L'église Saint Martin

Modeste construction rurale réalisée en grès et meulière à une seule nef voûtée en berceau. Le bâtiment se termine par une abside polygonale. Le sol de cette église est pavé de différents matériaux : des tomettes couvrent l’allée centrale, des briques les côtés tandis que des pierres blanches et noires habillent le choeur. L’intérieur recèle une chaire à prêcher du XVIe siècle, des fonds baptismaux en pierre, une statue de Saint Martin en bois polychrome du XVIIIe siècle et une grande huile sur toile signée Bodem (XIXe siècle) représentant la Cène.

source : Site internet du pôle missionnaire de Montereau.

L'EXTERIEUR

77 Courcelles-en-Bassée - Eglise Saint Martin

les larmes de Saint Pierre

Les larmes de Saint Pierre

Saint Pierre a suivi Jésus fait prisonnier, et dans la cour, il est interpellé: une servante le reconnaît et par trois fois il nie être un disciple du Christ: « alors le coq chanta, et se rappelant ce que Jésus lui avait dit, il sortit et pleura amèrement » (Luc 22, 62; Matt 36, 75).

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Marie
Stéphane
Stéphane
Martin
Martin
Chandeliers d'autel - Courcelles-en-Bassée 77

la Cène

La Cène - Courcelles-en-Bassée 77

La Cène représente le dernier repas de Jésus avec les douze apôtres le soir du jeudi saint, juste avant d’être arrêté par les Romains, à la veille du jour de sa crucifixion.

La quadruple répétition de l'institution de la cène dans le nouveau testament (Matthieu 26; Marc 14; Luc 22; 1 Co 11) en montre l'importance : Pour comprendre ce sens de la Cène, il faut se reporter à la Pâque juive (Exode 12). La "première alliance" entre Dieu et Israël au Sinaï fut inaugurée par un repas (Exode 24.3-11). D'une façon similaire, la Cène est le signe de la "nouvelle alliance" entre Dieu et ceux qui croient en Jésus Christ. Le pain rompu représente le corps de Jésus crucifié (Matthieu 26.26) et le vin symbolise son sang qui a coulé (Matthieu 26.28).

Saint-Jean<br />le disciple bien-aimé
Jean
l'eucharistie
Judas
Judas

Ecce homo

Ecce Homo
Ecce Homo

la chaire à prêcher

Chaire à prêcher
Charlemagne, Edmé
Charlemagne, Edmé
Eloi, Antoine le grand
Eloi, Antoine le grand
Paul
Paul
Pierre
Pierre
André
André
Barthélémy
Barthélémy
Jean
Jean
Donateur
Donateur
Martin
Martin
St Michel
St Michel

l'assomption de la Vierge

l'assomption de la Vierge
l'assomption de la Vierge
77 Courcelles-en-Bassee - Eglise Saint Martin
© OpenStreetMap
longitude = 3.053911
latitude = 48.409741
altitude = 73 m
logo home