iconTop iconTop
Eglise Ste Marguerite Paris (11)
MARGUERITE D'ANTIOCHE
Marguerite chassée par son père
Eglise Sainte Marguerite - Paris (11)

Marguerite d'Antioche

Marguerite d'Antioche (ou Marine, Marina) est une vierge martyre du IVe siècle, morte vers 305.
Quand elle eut atteint l’âge de raison, elle fut baptisée et c'est pour cela qu'elle était grandement haïe de son père. Parvenue à l’âge de quinze ans, elle gardait un jour les brebis de sa nourrice, quand le préfet Olibrius, passant par là et voyant si belle, s'éprit d'amour pour elle et lui dépêcha ses esclaves en disant: « Allez et saisissez-vous d'elle : si elle est de condition libre, je la prendrai pour ma femme ; si elle est esclave, j'en ferai ma concubine ».
Le préfet lui dit : « qu'une jeune personne si belle et si noble ne devait pas avoir pour Dieu un crucifié ».
Et comme Marguerite avançait que J.-C. avait été crucifié de son plein gré pour nous racheter, et qu'elle affirmait qu'il vivait maintenant dans l’éternité, le préfet en colère la fit jeter en prison.
Comme elle refusait d'abjurer sa religion, le préfet la fit suspendre au chevalet; puis il la fit battre d'abord avec des verges, ensuite avec des peignes de fer, si cruellement, que ses os étaient dénudés, et que le sang ruisselait de son corps comme de la fontaine la plus limpide.

Il la fit ensuite détacher et ordonna de l’enfermer dans une prison. Pendant qu'elle était dans son cachot, elle pria le Seigneur de lui montrer, sous une forme visible, l’ennemi avec lequel elle avait à combattre.
Et voici qu'un dragon effroyable lui apparut. Comme il s'élançait pour la dévorer, elle fit un signe de croix, et le monstre disparut (ou bien, d'après ce qu'on lit ailleurs, il lui mit sa gueule sur la tête et la langue sur le talon et l’avala à l’instant; mais pendant qu'il voulait l’absorber, elle se munit du signe de la croix, ce qui fit crever le dragon, et la vierge sortit saine et sauve).

Après maints autres supplices dont Marguerite ressortit toujours victorieuse, le préfet, dans la crainte que les autres ne se convertissent, lui fit de suite couper la tête.
Elle demanda alors un instant pour prier : et elle pria pour elle-même, pour ses bourreaux, et encore pour ceux qui feraient mémoire d'elle et qui l’invoqueraient avec dévotion, ajoutant que toute femme en couches qui se recommanderait à elle enfanterait heureusement : Elle se leva ensuite et dit au bourreau : « Frère, prends ton épée et me frappe ». D'un seul coup il abattit la tête de Marguerite, qui reçut ainsi la couronne du martyre.

Jacques de Voragine : la légende dorée
Cathédrale Saint Etienne - Sens 89 Cathédrale Saint Etienne - Sens 89 Cathédrale Saint Etienne - Sens 89 Cathédrale Saint Etienne - Sens 89
Cathédrale Saint Etienne
Sens 89

représentation

Marguerite d'Antioche est généralement figurée avec un dragon à ses pieds. Elle peut être représentée tenant une croix, comme symbole de la foi qu'elle refuse de renier, et tenant aussi la palme du martyre.

Marguerite d'Antioche apparait à Jeanne d'Arc pour lui confier sa mission, avec Catherine d'Alexandrie et Saint Michel.

Sainte Marguerite est choisie par la dévotion populaire comme protectrice des femmes enceintes.

Eglise Sainte Croix - Saint-Pourçain-sur-Sioule 03
Eglise Sainte Croix
Saint-Pourçain-sur-Sioule 03
Eglise Sainte Marguerite - Paris (11)
Eglise Sainte Marguerite
Paris (11)
Eglise Saint Jean-Baptiste - Chaource 10
Eglise Saint Jean-Baptiste
Chaource 10

...

Abbatiale Saint Ouen - Rouen 76
Abbatiale Saint Ouen
Rouen 76
Eglise Saint Hermeland - Bagneux 92
Eglise Saint Hermeland
Bagneux 92
Cathédrale Notre-Dame - Rouen 76
Cathédrale Notre-Dame
Rouen 76
Eglise Sainte Marguerite - Paris (11)
Eglise Sainte Marguerite
Paris (11)

créé le 15/05/2018

  •  
  •