iconBottom iconTop
Eglise Saint Germain - Andrésy 78

La période de construction de cette église dédiée à Saint Germain, évêque de Paris au 6e siècle, de dimensions considérables et de belle facture, peut être située entre la fin du 12e et le premier quart du 13e siècle. Comme la plupart des grandes églises de la région, elle subit des modifications de structure après la guerre de Cent Ans.

Constituée à l'origine d'une nef et d'un seul bas-côté, elle comprend un triforium (galerie ménagée au-dessus des bas-côtés de la nef. Sous le règne de François 1er, un agrandissement de plus grande envergure est entrepris du côté nord, par l'adjonction d'un vaste collatéral, presque aussi large que la nef et son bas-côté sud, et l'élévation septentrionale du vaisseau central est successivement reprise en sous-œuvre. Le collatéral Renaissance est remarquable pour ses chapiteaux évoquant la cathédrale Saint-Maclou de Pontoise.
On remarque également l'orgue fabriqué entre 1860 et 1880 qui appartenait auparavant au grand séminaire de Versailles.

Eglise Saint Germain - Andrésy 78
Eglise Saint Germain - Andrésy 78
Eglise Saint Germain - Andrésy 78
les pélerins d'Emmaus, le baptême du Christ
les pélerins d'Emmaus, le baptême du Christ
les pélerins d'Emmaus
le baptême du Christ
les pélerins d'Emmaus, le baptême du Christ Icone-Get

La lancette de gauche représente les pélerins d'Emmaüs. En 1844, il ne restait que deux visages de vieillards et un phylactère, qui ont inspiré le vitrailliste Nicolas Lorin pour composer la scène que l'on voit actuellement. En 1889, l'abbé Léopold-Henri Marsaux, conscient de la profonde restauration, conclut qu'il doit s'agir du prophète Isaïe et de son interlocuteur, auquel il relate l'épisode du pressoir mystique (Es 5,1), qui est symbolisé par quatre scènes intégrées dans le décor paysager en arrière-plan : les vendanges, le vendangeur se rendant au pressoir, un homme et une femme à l'œuvre au pressoir, le transport d'un fût de vin.

le pressoir mystique

La lancette de droite représente le baptême du Christ dans le Jourdain par Jean-Baptiste. Le Christ en gloire et les anges du tympan ont été complétés assez récemment, en 1986, par l'atelier Hermet-Juteau, successeur de Lorin.

le festin du mauvais riche
Lazare et le mauvais riche - Eglise St Germain - Andrésy 78
<i>« je veux faire aprêter un banquet ».</i> Le mauvais riche brûle en enfer
les serviteurs mettent la table  
Sous la table, les chiens lèchent les plaies de Lazare qui n'a pas même accès aux miettes du festin Le pauvre est porté vers le ciel par deux anges
les pélerins d'Emmaus, le baptême du Christ Icone-Get

La verrière n° 11 ne conserve plus que quelques panneaux parmi ceux qui la composaient encore au 19e siècle. Parmi eux, les deux panneaux qui forment le vitrail du festin du mauvais riche (Lc 16,19-31) représentent sans doute l'œuvre la plus intéressante de l'église. Elle est inspirée d'une gravure de Heinrich Aldegraver conservée à la bibliothèque nationale de France

Au centre
- Inscription : « je veux faire aprêter un banquet ».
- les serviteurs mettent la table
- Sous la table, les chiens lèchent les plaies de Lazare qui n'a pas même accès aux miettes du festin

en bas :
- Le mauvais riche brûle en enfer
-
- Le pauvre est porté vers le ciel par deux anges

Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
Naissance Jean-Baptiste
Baptême de Jésus
Jean-Baptiste Icone-Get

lancette de gauche : la naissance de saint Jean-Baptiste

lancette de droite : la Circoncision de Jésus.

Saints
Ecce Ommo Saint Benoît, Saint Pierre et Saint Jean-Baptiste
Saint Benoît, Saint Pierre et Saint Jean-Baptiste Icone-Get

au tympan : Ecce-Ommo,
au centre : Saint Benoît, Saint Pierre et Saint Jean-Baptiste

les autres vitraux
Arbre de Jessé
Arbre de Jessé

La lancette médiane contient des fragments d'un arbre de Jessé, avec seulement six rois, dont Manassé occupe un mauvais emplacement depuis une restauration, tandis que les deux autres lancettes représentent des diacres martyrs. Il s'agit de deux parmi saint Laurent, saint Vincent et saint Étienne.

Icone-Get
Christ en croix
Christ en croix Icone-Get
Apparition à Pontmain
Apparition à Pontmain

Le 17 janvier 1871, la sainte Vierge va apparaitre à deux frères, Eugène et Joseph Barbedette, âgés respectivement de 12 et 10 ans. L'apparition dure trois heures dans le ciel du petit village de Pontmain, situé en Mayenne, à la frontière de la Bretagne.

Icone-Get
Scènes de Martyrs
Scènes de Martyrs

Cette verrière a été réalisée en 1958 par le vitrailliste André Ripaux, de Versailles, dans le style des verrières médiévales.
Au milieu de verre blanc, elle contient trois médaillons circulaires copiés sur des vitraux du 13e siècle, qui représentent tous des scènes de martyr.

Icone-Get
Verrière du chœur
Verrière du chœur Icone-Get