iconBottom iconTop
Eglise de la Madeleine - Montargis 45
ÉLOI DE NOYON
Éloi présentant ses chasses au roi Dagobert
Eglise de la Madeleine - Montargis 45

Éloi de Noyon (588 - 660)

Cathédrale Notre-Dame - Rouen 76
Cathédrale Notre-Dame
Rouen 76

Éloi de Noyon est né vers 588 à Chatelac, près de Limoges, au sein d'une riche famille d'origine gallo-romaine qui possédait des intérêts dans l'exploitation de mines d'or du Sud-Ouest aquitain.

Il fut placé par son père en apprentissage à Limoges auprès d'Abbon qui fabriquait de la monnaie. Selon Saint Ouen, il « assistait fréquemment aux offices de l'église, où il écoutait avec une grande avidité tout ce qu'on disait des évangiles ».
Jeune, il quitta sa patrie et sa famille pour se rendre seul à Paris. Éloi entra au service de l'orfèvre Bobbon qui reçut une commande du roi Clotaire II pour la fabrication d'un trône d'or orné de pierres précieuses.

L'honnêteté d'Éloi paya. Le roi Clotaire, étonné de voir Éloi réussir à faire deux trônes avec l'or qu'il lui avait fourni pour en faire un seul, l'engagea à son service.
A la mort de Clotaire, en 629, Dagobert lui succède. Avec l'aide d'Éloi, le nouveau roi entreprend une réforme monétaire. En effet, de nombreux ateliers fabriquaient des pièces qui n'étaient pas toujours de bon aloi. Dagobert remet de l'ordre et fait prêter serment aux monnayeurs de respecter ses édits. Le roi apprécie par ailleurs sa conversation et quitte parfois les grands de sa cour afin de bavarder avec lui. La réputation d'Éloi devient si grande que les ambassadeurs étrangers vont lui rendre visite pour se concilier sa faveur auprès du prince et pour le plaisir de converser avec lui.

À la mort de Dagobert en 638 et de l'évêque Acarius, en 639, Éloi décida de devenir prêtre et fut nommé évêque de Noyon en 642. Éloi passa alors vingt années à convertir la population des Flandres et des Pays-Bas au christianisme. Il y fonda plusieurs monastères.

Éloi mourut le 1er décembre 660.
Les reliques de St Éloi reposent dans la cathédrale de Noyon. Elle sont conservées dans une châsse en bois doré sous le maître-autel de l'ancienne cathédrale.

Saint Eloi et Dunkerke

Une légende lie Saint Eloi à la fondation de Dunkerque. Saint Éloi venait souvent en un lieu nommé Duine Kercke (l'église des dunes), petite bourgade dont il avait évangélisé les habitants et construit l'église. Un jour, l'évèque-orfèvre, qui venait de prendre un bain vit des pêcheurs affairés. Ils étaient rassemblés autour du corps d'Allowyn, chef des guerriers qui terrorisaient la région, enlevant les jolies filles et dévorant les enfants. Le matin même, en descendant de son bateau, il s'était pris les pieds dans des cordages et dans sa chute, son épée lui avait transpercé la poitrine. St Éloi fit transporter le corps dans sa demeure et lorsqu'il en sortit, au bout de quinze jours, Allowyn était guéri et ... converti. St Éloi l'amena à l'église où il le bénit et le maria à la plus belle fille du pays. Allowyn devint le chef des habitants, fit construire des remparts, des tours et des bâtiments et s'installa sur le lieu qui est devenu Dunkerque.

Portail de l'église Saint Eloi - Dunkerke 59
Portail de l'église Saint Eloi - Dunkerke 59

Saint Eloi et Noyon

En 641, Éloi était ordonné prêtre et devenait évêque de Noyon-Tournai. Il travailla à la conversion des Frisons, ses diocésains du Nord. La cathédrale de Noyon (oise). La translation des reliques de saint Eloi en 1157 avait pour but de recueillir des fonds pour le chantier de la cathédrale. Depuis, les reliques sont conservées dans une châsse de bois doré fabriquée en 1623 par rené de la Haye, orfèvre à Paris, et exposée sous le maître autel de la cathédrale.

St-Eloi - Cathédrale Notre Dame - Noyon 60
Cathédrale Notre Dame
Noyon 60
Châsse de Saint Eloi - Cathédrale Notre Dame - Noyon 60
Châsse de Saint Eloi
Cathédrale Notre Dame - Noyon 60
Maitre autel - Cathédrale Notre Dame - Noyon 60
Maitre-autel - Cathédrale Notre Dame
Noyon 60

Chaque année, les marguilliers de saint Eloi, venus de France, des territoires d'outre-mer et de divers pays d'Europe, se réunissent. « En 1668, messire de Clermont-Tonnerre, évêque de Noyon, redonne un peu de vigueur à la confrérie sommeillante. Les membres de la confrérie prirent au cours des ans le nom de marguilliers. Ils étaient en effet chargés de tenir le registre (le matricula) où étaient inscrits les pauvres secourus par la paroisse ». Depuis, le culte de saint Eloi a été entretenu « pour faire vivre, après la mort du saint évêque, cet esprit de charité qu'il a eu et qu'il a laissé à son peuple comme sa plus riche succession ».

Marguillers de St Eloi - Cathédrale Notre Dame - Noyon 60
Cathédrale Notre Dame - Noyon 60

représentation

Éloi est représenté en orfèvre, avec les outils de son métier, ou avec ceux de la maréchalerie (enclume, marteau), souvent en habits épiscopaux.
Éloi est fêté le 1er décembre, parfois le 25 juin, jour de la translation de ses reliques.
En tant qu'orfèvre et monnayeur, Eloi a été choisi comme saint Patron par de nombreuses corporations : les orfèvres, batteurs d'or, doreurs sur cuivre, sonnetiers – les taillandiers et serruriers – les forgerons et les maréchaux-ferrants, les lormiers ou fabricants d'éperons, les selliers – les maquignons (à cause du cheval dont il avait recollé miraculeusement le pied après l'avoir ferré), les charretiers et muletiers – les fermiers, laboureurs et valets de ferme, tous les métiers de la métallurgie et de la mécanique, mais également des militaires logisticiens.

St-Vincent St-Jacques St-Eloi <br>Eglise St Clair - Souppes-sur-Loing 77
St-Vincent St-Jacques St-Eloi
Eglise St Clair
Souppes-sur-Loing 77
Eglise ainte Anne - Lorrez-le-Bocage 77
Eglise ainte Anne
Lorrez-le-Bocage 77
Eglise St Laurent - Laval-en-Brie 77
Eglise St Laurent
Laval-en-Brie 77

...

Eglise St Éloi - Dunkerke 59
Eglise St Éloi
Dunkerke 59
Eglise St Martin - Bergues 59
Eglise St Martin
Bergues 59
Eglise St Etienne - Bar-sur-Seine 10
Eglise St Etienne
Bar-sur-Seine 10
Abbatiale St Ouen - Rouen 76
Abbatiale St Ouen
Rouen 76
Basilique St Quentin - Saint Quentin 02
Basilique St Quentin
Saint Quentin 02
Eglise N.D. et St Nicolas - Briançon 05
Eglise N.D. et St Nicolas
Briançon 05
Eglise St Jacques - Ville-St-Jacques 77
Eglise St Jacques
Ville-St-Jacques 77
Eglise St Georges - Vinneuf 89
Eglise St Georges
Vinneuf 89
Eglise Saint Eloi - St Chély d'Aubrac 12
Eglise Saint Eloi
St Chély d'Aubrac 12
Eglise St Jean-Baptiste - Nemours 77
Eglise St Jean-Baptiste
Nemours 77
Eglise St Loup - Bléneau 89
Eglise St Loup
Bléneau 89
Pontoise 95
Pontoise 95
Eglise Saint Ronan - Locronan 29
Eglise Saint Ronan
Locronan 29
Eglise St Pierre St Paul - Ferrières-en-Gatinais 45
Eglise St Pierre St Paul
Ferrières-en-Gatinais 45
Eglise St Etienne - Nevers 58
Eglise St Etienne
Nevers 58
Eglise St Jean-Baptiste - Chaource 10
Eglise St Jean-Baptiste
Chaource 10

...

Collégiale Notre-Dame - Poissy 78
Collégiale Notre-Dame
Poissy 78
Eglise St Jean-Baptiste - Péronne 80
Eglise St Jean-Baptiste
Péronne 80
Eglise Saint Loup - Bléneau 89
Eglise Saint Loup
Bléneau 89
Eglise Saint Eloi - St Chély d'Aubrac 12
Eglise Saint Eloi
St Chély d'Aubrac 12
Eglise St Vincent de Paul - Clichy 92
Eglise St Vincent de Paul
Clichy 92

...

Eglise Notre-Dame du travail - Paris (14)
Eglise Notre-Dame du travail - Paris (14)
Ste Bathilde au chevet de St-Eloi.<br>Cathédrale Saint Etienne - Meaux 77
Ste Bathilde au chevet de St-Eloi.
Cathédrale Saint Etienne - Meaux 77
Cathédrale Notre-Dame - Rodez 12
Cathédrale Notre-Dame - Rodez 12
En 1978 a été découvert sur le mur de clôture du chœur, côté déambulatoire et face à la chapelle de Tous-les-Saints, un cycle de peintures à la détrempe sur la Vie de saint Éloi. Les limites de la datation peuvent être fixées par la présence de lion, symbole héraldique de la maison d'Armagnac, comtes de Rodez jusqu'en 1473, et le fait que la travée du chœur où se trouvent ces peintures ait été réalisée à partir de 1449.
Eglise St Éloi - Paris (12)
Eglise St Éloi
Paris (12)
Eglise Notre-Dame de l'Assomption - Chateau-Landon 77
Eglise Notre-Dame de l'Assomption - Chateau-Landon 77
Collégiale Notre-Dame - Melun 77
Collégiale Notre-Dame
Melun 77
Eglise du St Esprit - Paris (12)
Eglise du St Esprit
Paris (12)
Eglise St Florentin - Saint Florentin 89
Eglise St Florentin
Saint Florentin 89
Eglise St Fiacre - Chevrainvilliers 77
Eglise St Fiacre
Chevrainvilliers 77
Eglise St Laurent - Nogent-sur-Seine 10
Eglise St Laurent
Nogent-sur-Seine 10
Eglise St Martin - Courcelles-en-Bassée 77
Eglise St Martin
Courcelles-en-Bassée 77
Eglise Ste Croix - Bray-sur-Seine 10
Eglise Ste Croix
Bray-sur-Seine 10
Eglise Notre-Dame - Poperinge (Belgique)
Eglise Notre-Dame
Poperinge (Belgique)
Cathédrale Notre-Dame - Rouen 76
Cathédrale Notre-Dame
Rouen 76
Apparition de Saint Eloi<br>Eglise Saint Vaast - Béthunes 62
Apparition de Saint Eloi
Eglise Saint Vaast - Béthunes 62
Eglise St Merry - Paris (04)
Eglise St Merry
Paris (04)

...

Eglise Notre-Dame de la Nativité - Aigueperse 63
Eglise Notre-Dame de la Nativité - Aigueperse 63
Eglise St Nicolas - Bapaumes 62
Eglise St Nicolas
Bapaumes 62
Eglise St Marcel - Saint Marcel 12
Eglise St Marcel
Saint Marcel 12
Basilique Ste Clotilde - Paris (07)
Basilique Ste Clotilde
Paris (07)
Eglise St Férréol - Saint Fargeau 89
Eglise St Férréol
Saint Fargeau 89

le vitrail de l'église Sainte Odile (Paris 17)

Eglise Ste Odile - Paris (17)
Saint Eloi à Noyon<br>Eglise Ste Odile - Paris (17)
Saint Eloi à Noyon
Le pied de cheval coupé.<br>Eglise Ste Odile - Paris (17)
Le pied de cheval coupé.
St Eloi et Dagobert.<br>Eglise Ste Odile - Paris (17)
St Eloi et Dagobert.

En Allemagne, en Belgique et dans le nord de la France court une légende sur l'évêque orfèvre : Afin de ferrer plus à l'aise un cheval rétif, Saint Éloi lui aurait coupé une patte de devant, l'aurait placée sur son enclume et, après avoir ferré le sabot, l'aurait rajustée.