iconTop iconTop
Saint Michel - Eglise Saint Eusèbe - 89
SAINT MATHURIN DE LARCHANT
Cathédrale Saint Corentin - Quimper 29

Mathurin de Larchant

On ne sait rien du culte de Saint Mathurin entre le IVe et le IXe siècle. Le moine parisien Usuard (IXe siècle) l'introduisit dans son martyrologe. Au siècle suivant, un hagiographe rédigea sa biographie.

Il serait né à Larchant, entre Malesherbes et Nemours, dans le Gâtinais. Ses parents, Marin et Euphémie, étaient païens ; son père aurait même été chargé par l'empereur de Rome, Maximien, d'exterminer les chrétiens du pays. Cependant, Mathurin fut secrètement baptisé par l'évêque Polycarpe à l'âge de douze ans. Il convertit ses parents, devint prêtre à l'âge de vingt ans et commença dès lors à accomplir des miracles. Il avait un don particulier pour calmer les énergumènes et chasser les démons.

Sa réputation s'étendit dans la région et bien au-delà. Or, il advint que Rome fut frappée de maux divers et Théodora, la fille de l’empereur, fut tourmentée par le démon. Les arts magiques ne réussirent pas à délivrer la princesse et le démon lui-même se mit à crier qu’il fallait faire venir de Gaule, pour le chasser, un serviteur du Christ nommé Mathurin. Mis en présence de la princesse, Mathurin lui fit boire un peu d'huile qu'elle rendit sur le champ, avec le démon qu'elle avait dans le corps.
Mathurin vécut encore trois ans dans la Ville éternelle, se mettant au service des chrétiens persécutés. Il y mourut le jour des Calendes de novembre (le 1er novembre) en demandant que son corps fut ramené dans son village natal. On oublia la promesse mais le corps de Mathurin remonta de terre. Alors l’empereur donna une escorte et ordonna que le corps de Mathurin soit ramené à Larchant. Sur son tombeau, de nombreux miracles se produisirent et cela fut à l’origine d’un pèlerinage très important au Moyen-Âge.

La présence des reliques de Saint Mathurin à Larchant semble avoir attiré très tôt des chrétiens en quête d'un soutien, d'une aide ou d'une guérison. Mais ce n'est qu'à partir du XIe siècle que le pèlerinage prend véritablement de l'ampleur, avec l'arrivée des chanoines de Notre-Dame de Paris comme seigneurs du lieu et grâce à la diffusion de Vies du saint qui agrandit l'écho des miracles opérés par lui.

Mathurin est souvent fêté le 1er novembre, mais aussi le 3 novembre, notamment dans le diocèse de Meaux et dans tous les diocèses d'Île-de-France. Mathurin est le patron des malades mentaux et des personnes atteintes de troubles neurologiques

Représentation

Mathurin est appelé par l'empereur pour soigner sa belle-fille Théodora atteinte de folie<br>Abbatiale Saint Ouen - Rouen 76
Mathurin est appelé par l'empereur pour soigner sa belle-fille Théodora atteinte de folie
Abbatiale Saint Ouen - Rouen 76

Ci-contre, statues représentant Saint-Mathurin en habits sacerdotaux, tenant l'Evangile dans sa main gauche et levant deux doigts de la main droite, représentation traditionnelle de l'enseignement de la parole.
A ses pieds est agenouillée la princesse Theodora qu'il alla délivrer du démon à Rome.

Basilique Saint Mathurin - Larchant 77
Basilique Saint Mathurin
Larchant 77
Basilique Saint Mathurin - Larchant 77
Basilique Saint Mathurin
Larchant 77
Basilique Saint Mathurin - Larchant 77
Basilique Saint Mathurin
Larchant 77
Basilique Saint Mathurin - Larchant 77
Basilique Saint Mathurin
Larchant 77
Eglise Saint Ronan - Locronan 29
Eglise Saint Ronan
Locronan 29
Cathédrale St Corentin - Quimper 29
Cathédrale St Corentin
Quimper 29
Eglise Saint Joseph<br>Pont-Aven 29
Pélerine bretonne au tombreau de St Mathurin
Eglise Saint Joseph
Pont-Aven 29
Eglise Saint Joseph<br>Pont-Aven 29
St Mathurin délivre Théodora du démon
Eglise Saint Joseph
Pont-Aven 29
St Mathurin évangélisant la contrée<br>Basilique Saint Mathurin - Larchant 77
St Mathurin évangélisant la contrée
Basilique Saint Mathurin
Larchant 77