iconTop iconTop
Basilique Notre-Dame - Beaunes 21
SAINTE JEANNE DE CHANTAL
Saint François de Sales et Sainte Jeanne de Chantal
Basilique Notre-Dame - Beaunes 21

Sainte Jeanne de Chantal (1572 - 1641)

Eglise Saint François de Sales - Paris (16) Eglise Saint François de Sales - Paris (16) Eglise Saint François de Sales - Paris (16)
Eglise Ste Jeanne de Chantal
Paris 16

Jeanne-Françoise Frémyot, baronne de Chantal, née le 23 janvier 1572 à Dijon. Orpheline de mère à l'âge de 18 mois, son père, président au Parlement de Bourgogne, veille attentivement sur ses trois enfants, et leur fait donner une éducation soignée, puis il marie sa fille dans la noblesse d'épée.

Jeanne épouse Christophe de Rabutin baron de Chantal, âgé de 27 ans le 28 décembre 1592. Elle est surnommée la « Dame parfaite » d’abord par le sens pratique qu’elle révèle pour assainir les affaires du domaine endetté qui lui sont confiées, mais surtout par la ferveur de sa foi. Le couple aura six enfants, dont deux morts en bas âge.
Passionnément éprise de son mari, Jeanne est brisée par la douleur lorsqu’il meurt en 1601 à la suite d’un accident de chasse.

Après une période de deuil marquée par la rancœur et le désespoir, Jeanne de Chantal se met à la recherche d'un guide spirituel. Elle trouvé refuge auprès de son beau-père, lequel traita assez mal la jeune veuve. Elle fait vœu, de « ne point se marier, et, après avoir établi ses enfants, de se consacrer tout entière à des œuvres de charité ».

En 1604, elle rencontre François de Sales, évêque de Genève en résidence à Annecy, venu à Dijon pour prêcher le carême : elle s'ouvre à lui et il accepte de devenir son directeur spirituel.

En 1610, libérée de ses obligations familiales, elle rejoint François de Sales dans son diocèse et sous sa direction spirituelle fonde une nouvelle congrégation, l'ordre de la Visitation. En 1615, un premier couvent est fondé, à Lyon, suivi par la fondation du couvent de Moulins l'année suivante.

Après la mort de François de Sales en 1622, elle s'occupe seule des 13 monastères de l'ordre et poursuivit l'œuvre de son « directeur », dont elle hâte le procès en canonisation. Elle cherche alors conseil auprès de Saint Vincent de Paul.

L'ordre de la Visitation, consacré d'abord à la visite et aux soins des malades puis à la contemplation, comporte au décès de sa fondatrice en 1641, 87 monastères dans toute l'Europe. Aujourd'hui, il regroupe 3 500 visitandines dans 135 couvents répartis à travers le monde.

François de Sales remet les statuts de l'Ordre de la Visitation à Ste-Jeanne-de-Chantal<br>Eglise Saint Sulpice - Paris (6)
François de Sales remet les statuts de l'Ordre de la Visitation à Ste-Jeanne-de-Chantal
Eglise Saint Sulpice - Paris (6)

représentation

Jeanne de Chantal est habituellement représentée avec l'habit des moniales visitandines. Parmi ses attributs, on trouve le livre de la règle de cet ordre et le crucifix.
Jeanne de Chantal est fêtée le 13 décembre.

Chapelle du monastère de la visitation - Paris (14)
Chapelle du monastère de la visitation
Paris (14)
Eglise St Honoré d'Eylau - Paris (16)
Eglise St Honoré d'Eylau - Paris (16)
Eglise Saint Rémi - Maisons-Alfort 94
Eglise Saint Rémi
Maisons-Alfort 94
François de Sales remet à Ste Jeanne de Chantal la constitution du nouvel ordre de la visitation - Eglise Saint Séverin - Paris (5)
François de Sales remet à Ste Jeanne de Chantal la constitution
du nouvel ordre de la visitation - Eglise Saint Séverin - Paris (5)

...

Eglise Ste Jeanne de Chantal - Paris (16)
Eglise Ste Jeanne de Chantal - Paris (16)
Eglise Ste Jeanne de Chantal - Paris (16)
Eglise Ste Jeanne de Chantal - Paris (16)
Eglise Saint François de Sales - Paris (17)
Eglise St François de Sales - Paris (17)
Eglise Saint Joseph des Epinettes - Paris (17)
Eglise Saint Joseph des Epinettes - Paris (17)
Eglise Sainte Jeanne de Chantal - Paris (16)
Eglise Sainte Jeanne de Chantal - Paris (16)
Buste reliquaire - Eglise Sainte Jeanne de Chantal - Paris (16)
Buste reliquaire - Eglise Sainte Jeanne de Chantal - Paris (16)

créé le 23/01/2019

  •  
  •