iconTop iconTop
Cathédrale St Pierre St Paul - Troyes 10
SAINTE HÉLÈNE
Eglise ND de la Compassion - Paris 17

Sainte Hélène

Basilique Ste Clotilde - Paris (7)
Basilique Ste Clotilde
Paris (7)

Selon la tradition fixée par l'historien Procope (VIe siècle), Hélène serait née dans la province de Bithynie en Asie Mineure. D'après l'évêque et historien Eusèbe de Césarée, elle aurait eu environ 80 ans lors de son retour de Palestine vers l'année 327 et donc serait probablement née entre 248 et 250.
D'origine très modeste, d'après saint Ambroise, elle est " stabularia ", ce qui peut se traduire comme « servante d'auberge » mais peut s'interpréter aussi comme une " prostituée qui recrutait ses clients dans les étables près des auberges ".

Hélène devient la concubine de l’empereur Flavius Constantius, surnommé Chlore. Elle sera la mère de Constantin qui deviendra empereur à la suite de son père et proclamera le christianisme religion officielle de l’empire romain. Avec Constantin, Hélène devint la puissante protectrice des chrétiens, puisant largement dans le trésor impérial pour construire ou doter de nombreuses églises, tout en secourant les pauvres, protégeant les opprimés et s’efforçant d’améliorer le sort des prisonniers, ce qui la fit vénérer du petit peuple.

Hélène partit vers la Terre sainte au lendemain du meurtre de son petit-fils Crispus, victime de complots dans la Rome impériale. Elle avait alors près de 80 ans.

Selon St Ambroise, elle commença par visiter les Lieux saints. L’Esprit lui souffla de chercher le bois de la croix. Elle s’approcha du Golgotha et dit " Voici le lieu du combat ; où est la victoire ? Je cherche l’étendard du salut et ne le vois pas". Elle creuse donc le sol, rejetant au loin les décombres, et trouve pêle-mêle trois gibets que l’ennemi avait cachés. Troublée, Hélène hésite mais se rappelle alors que deux larrons furent crucifiés avec le Seigneur. Elle cherche donc la croix du milieu. Mais, peut-être, dans la chute, ont-elles été interverties. Elle voit que la croix du milieu portait l’inscription " Jésus de Nazareth, Roi des Juifs ". Par là fut terminée la démonstration de la vérité et fut reconnue la croix du salut.

représentation

Hélène est représentée en costume d'impératrice, tenant une croix ou les clous de la Crucifixion. Elle est parfois associée à son fils Constantin.

Eglise Ste Hélène - Paris (18)
Eglise Ste Hélène
Paris (18)
Eglise ND de la Compassion - Paris (17)
Eglise ND de la Compassion
Paris (17)
Eglise St François de Sales - Paris (17)
Eglise St François de Sales
Paris (17)

...

Eglise de la Madeleine - Montargis 45
Eglise de la Madeleine
Montargis 45
Eglise St Vincent de Paul - Le Havre 76
Eglise St Vincent de Paul
Le Havre 76
Basilique St Denys - Argenteuil 95
Basilique St Denys
Argenteuil 95
Eglise Sainte Odile - Paris 17
Eglise Saint Julien - Chevry-en-Sereine 77
Sainte Hélène entre St Jean et St Simon.

Invention de la croix par Ste Hélène
Eglise Ste Hélène - Paris (18)

Eglise Ste Hélène - Paris (18)
Découverte et exhumation des croix enterrées.
Eglise Ste Hélène - Paris (18)
Recherche de la vraie croix.
Macaire, évêque de Jérusalem, demande qu'un mourant soit amené. Sur l'une des croix, il est guéri. Cette croix est aussitôt déclarée être la vraie croix.
Eglise Ste Hélène - Paris (18)
La vraie croix est partagée en trois parties.
Eglise Saint Martin - Egreville 77
Eglise Saint Martin - Egreville 77
Eglise Saint Leu Saint Gilles - Paris (1)
Eglise Saint Leu Saint Gilles - Paris (1)