iconTop iconTop
choeur
EGLISE SAINT JACQUES

VILLE-SAINT-JACQUES

Ce lieu doit probablement son origine à l'établissement d'un ortatoire autour duquel quelques habitations se sont élevées. On trouve mention du village dès le XIème siècle. Il ne prit le nom de Ville-Saint-Jacques qu’à la fin du XIIème siècle, probablement du fait des pèlerins de passage se rendant à Compostelle. Les Templiers, jusqu’au début du XIVème siècle et, après eux, les Hospitaliers de Jérusalem possédaient d’importantes propriétés sur son territoire.

Ville-Saint-Jacques appartenait au baillage de Moret, dont les paroisses (à l’exception de celle de Moret), constituèrent en 1789, un unique cahier de doléances.

L'église Saint Jacques

Le chœur comporte les restes d’un édifice daté du XIIème siècle. Il s’ouvre sur la nef par un arc triomphal en plein cintre. Celui-ci et les bas-côtés sont du XVIème siècle. Au nord du chœur s’élève le clocher, forte tour accompagnée sur sa face nord d’une tourelle. Le clocher est coiffé en " double bâtière ", formée par l’intersection de deux toits à deux versants, ce qui donne un pignon triangulaire sur chaque face du clocher.

On peut déchiffrer de belles pierres tombales et des inscriptions du XVe siècle au XVIIe siècle et admirer une vierge de pitié du XVIe siècle.

LE PARVIS

parvis

Jacques le majeur (✝ 44)

Saint Jacques

Jacques le majeur était fils de Zébédée et frère de Jean. Ils étaient pêcheurs sur le lac de Tibériade, compagnons de Simon et d'André. Ils étaient dans la barque de leur père et réparaient les filets quand Jésus, passant sur le rivage, leur dit « Suivez-moi ». Tous deux sont surnommés Boanerges, ce qui d'après l'évangile selon Marc (Mc 3,17) veut dire « fils du tonnerre » .

Avec Pierre, Jacques et Jean seront les plus proches des apôtres. Ils sont à la Transfiguration, ils entrent auprès de la petite fille de Jaïre. Ils seront au jardin des Oliviers. Jacques, comme Jean, désire la première place auprès du Maître (Marc 10. 37) Accorde-nous, lui dirent-ils, d’être assis l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, quand tu seras dans ta gloire. De même quand il veut faire tomber le feu du ciel sur un village inhospitalier, ce fils du tonnerre s'attire une réprimande. Jésus ne ménage pas ceux à qui il accorde sa confiance privilégiée.

A la fin du 7ème siècle, selon la légende, Jacques partit avec quelques disciples pour l’Espagne pendant quatre années et plus particulièrement vers la cité de Gadès (l’actuelle Cadix), où le travail d’évangélisation rencontra de multiples obstacles et difficultés.

Son corps aurait été découvert dans un champ grâce à une étoile : le campus stellae, devenu Compostelle. Après Jérusalem et Rome, ce fut le lieu d'un des plus célèbres pèlerinages de la chrétienté au Moyen Age et de nos jours encore.

Livre d'or du chemin de Compostelle
Jeanne d'Arc
Jeanne d'Arc

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Piéta

Piéta

...

Sainte Anne
Sainte Anne
Jacques le Majeur
Jacques le Majeur
Jean l'évangéliste
Jean l'évangéliste
Antoine de Lisboa
Antoine de Lisboa
Eloi
Eloi
St Michel
St Michel

les vitraux

Charles Borromée, François-Xavier
Charles Borromée, François-Xavier
Vierge à l'enfant, St Joseph
Vierge à l'enfant, St Joseph
Jean l'évangéliste
Jean l'évangéliste
Pierre
Pierre

...

Christ en croix
cul de lampe
clé de voute
cul de lampe

Saint Jérôme

Jérôme de Stridon

Jérôme de Stridon, saint Jérôme (en latin, « Eusebius Sophronius Hieronymus Stridonensis »), né vers 347 à Stridon, à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie (actuelle Croatie) et mort le 30 septembre 420 à Bethléem

Il est ordonné prêtre à Antioche. En 383, le pape Damase Ier le choisit comme secrétaire et lui demande de traduire la Bible en latin.

Sa traduction de la Bible constitue la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction latine officiellement reconnue par l'Église catholique. Il est considéré comme le patron des traducteurs en raison de sa révision critique du texte de la Bible.

le chemin de croix

Chemin de croix - 10e station
Chemin de croix - 12e station
Chemin de croix - 14e station
Chaire à prêcher
Jean l'évangéliste (chaire à prêcher)

le baptistère

Baptistère

Jusqu'en 1985, l'église possédait un baptistère du XIXe siècle. Mais en venant visiter l'ancien presbytère du village, le Père Gélineau remarque ce qui a toujours servi d'abreuvoir et de réserve d'eau sur le côté de la maison et souhaite qu'on le dégage pour le voir de plus près. C'est alors qu'il se rend compte que l'abreuvoir est en fait un vieux baptistère taillé dans un bloc de pierre.

C'est ainsi que nettoyé et poncé il a retrouvé son rôle et sa valeur symbolique de baptistère. On ignore toutefois de quand il date.

Ville st Jacques-Coord
© OpenStreetMap

longitude = 2.896415
latitude = 48.342650
altitude = 99 m

créé le 07/02/2018
logo home